SUR SCENE AUJOURD’HUI



La compagnie SOY CREATION lance pour cette nouvelle saison un dispositif de stage  Sur Scène Aujourd’hui .

Ce sont trois stages animés par trois metteurs en scène différents.

Chaque stage s’articule autour d’une problématique rencontrée par les metteurs en scène dans leur travail et sur laquelle ils souhaitent réfléchir avec des comédiens.

Stage 1 : Pauline Bayle : comment s’emparer du théâtre classique aujourd’hui ? du 10 au 13 novembre 2016

Stage 2 : Collectif les filles de Simone du 5 au 8 janvier 2017

Stage 3 : Igor Mendjisky du 5 au 8 mai 2017

Notre profession ne donne pas assez sa chance à de nouvelles rencontres. Metteurs en scène et comédiens travaillent souvent avec les mêmes personnes. Les opportunités d’élargir son réseau de connaissance se font rares. Ces stages sont à la fois l’occasion d’approfondir la recherche et le travail personnel de chacun, tout en s’ouvrant à de nouvelles possibilités professionnelles.

Pour ce nouveau stage SOY CREATION invite le collectif « les filles de Simone » à travailler avec les comédiens sur la question de l’écriture de plateau. « Les filles de Simone » ont triomphé deux fois de suite au théâtre du Rond Point avec leur magnifique spectacle « c’est un peu compliqué d’être l’origine du monde ». ce texte précis à la langue riche et puissante est le fruit d’un travail collectif. A une époque où l’écriture de plateau est devenue un genre en soi, le stage propose aux comédiens de s’interroger, d’exercer leur imagination et leurs intuitions pour plonger dans cet exercice périlleux. A l’aide  d’improvisations, de recherches personnelles et de travail collectif nous réaliserons avec les intervenants un joyeux chantier de création! L’exercice demande à chacun un véritable dépassement de soi, une audace et un abandon total: ce stage est donc l’occasion pour les comédiens  de renouer avec l’immédiateté du travail de plateau, sans pression ou résultat obligatoire. C’est un moment de créativité, de recherche et de plaisir et afin de partir d’un point de départ précis. Voici le thème que les filles de Simone nous propose.

Tabous.

Tabou : n.m. Ce sur quoi on fait silence par crainte, pudeur. Le Petit Robert

Venez avec quelques lignes que vous aurez écrites sur votre tabou lié au corps. Ce n’est pas un exercice d’écriture, la forme et la longueur importent peu. Il peut s’agir d’une courte description comme d’un récit à la première personne, d’un évènement précis comme d’une sensation diffuse et chronique.

Les récits intimes de vos tabous liés au corps resteront ANONYMES et constitueront un matériau commun pour cette journée d’exploration. Nous travaillerons en improvisations individuelles et collectives sur ces tabous intimes et leurs dimensions sociales voire politiques.

Les Filles de Simone

 

L’ÉCRITURE DE PLATEAU

En JANVIER

LES FILLES DE SIMONE

Pour ce nouveau stage SOY CREATION invite le collectif « les filles de Simone » à travailler avec les comédiens sur la question de l’écriture de plateau. « Les filles de Simone » ont triomphé deux fois de suite au théâtre du Rond Point avec leur magnifique spectacle « c’est un peu compliqué d’être l’origine du monde ». ce texte précis à la langue riche et puissante est le fruit d’un travail collectif. A une époque où l’écriture de plateau est devenue un genre en soi, le stage propose aux comédiens de s’interroger, d’exercer leur imagination et leurs intuitions pour plonger dans cet exercice périlleux. A l’aide  d’improvisations, de recherches personnelles et de travail collectif nous réaliserons avec les intervenants un joyeux chantier de création! L’exercice demande à chacun un véritable dépassement de soi, une audace et un abandon total: ce stage est donc l’occasion pour les comédiens  de renouer avec l’immédiateté du travail de plateau, sans pression ou résultat obligatoire. C’est un moment de créativité, de recherche et de plaisir et afin de partir d’un point de départ précis. Voici le thème que les filles de Simone nous propose.

Tabous.

Tabou : n.m. Ce sur quoi on fait silence par crainte, pudeur. Le Petit Robert

Venez avec quelques lignes que vous aurez écrites sur votre tabou lié au corps. Ce n’est pas un exercice d’écriture, la forme et la longueur importent peu. Il peut s’agir d’une courte description comme d’un récit à la première personne, d’un évènement précis comme d’une sensation diffuse et chronique.

Les récits intimes de vos tabous liés au corps resteront ANONYMES et constitueront un matériau commun pour cette journée d’exploration. Nous travaillerons en improvisations individuelles et collectives sur ces tabous intimes et leurs dimensions sociales voire politiques.

Les Filles de Simone

 

 

Marie Antoinettes

MARIE-ANTOINETTE(S)

THEATRE MONTANSIER VERSAILLES
AVRIL 2016
De et mise en scène Pauline Susini
Distribution : Kristina Chaumont, Baptiste Raillard, Célia Rosich , et Sarah Amrous
« Nous ne croyons plus, comme la génération précédente, que pour qu’on s’intéresse à un personnage historique il soit nécessaire de l’idéaliser à tout prix, d’en faire un héros sentimental ou autre, d’estomper des traits essentiels de son caractère et d’en exalter d’autres jusqu’au tragique. La loi suprême de toute psychologie créatrice n’est pas de diviser, mais de rendre humainement compréhensible ; la tâche qui lui incombe n’est pas d’excuser avec des arguties, mais d’expliquer. » Stefan Zweig

C’est à travers la subjectivité et l’intériorité de Marie-Antoinette que Pauline Susini s’intéresse à sa vie, à son histoire. Elle ne s’attache pas à seulement retranscrire une pure réalité historique mais aussi à fantasmer sa vie, ses peurs, ses pensées, son regard sur le monde et sur elle-même. Le procès comme point de départ qui permet de traverser la vie de Marie-Antoinette en effectuant des plongées dans ses souvenirs et ses pensées. Trois comédiennes incarnent alternativement le rôle de la Reine pour tenter de comprendre le cheminement de cet être complexe.

http://vingtiemesrugissants.com

Une fille sans personne

UNE FILLE SANS PERSONNE

MAISON DES METALLOS
AVRIL 2016
distribution Marie Payen, Jana Klein
création sonore Mehdi Ahoudig
texte et conception Carine Lacroix (éditions l’Avant-Scène)
collaboration artistique Camille Morin, Ariane Boumendil
Jusqu’à quel point les mots peuvent-ils combler la solitude et atténuer la peine ? Iris rêve de s’échapper, comme toutes les détenues autour d’elle, échapper au bruit, aux humiliations, à l’isolement. Elle y parvient grâce à Camille qui anime un atelier d’écriture et qui lui propose de lui envoyer des lettres autant qu’elle le souhaite.

http://www.maisondesmetallos.org

C’EST (UN PEU) COMPLIQUÉ D’ÊTRE L’ORIGINE DU MONDE

C’EST (UN PEU) COMPLIQUÉ D’ÊTRE L’ORIGINE DU MONDE

THÉATRE DU ROND-POINT
8 SEPTEMBRE – 2 OCTOBRE 2016
Création collective : Les Filles de Simone, Claire Fretel,Tiphaine Gentilleau,Chloé Olivères avec :Tiphaine Gentilleau,Chloé Olivères
Suis-je si égoïste ? Une sorcière ? Une déjà mauvaise mère ?
Chloé et Tiphaine se débattent dans le tourbillon de la maternité. Dans un monde phallocentré, en une succession de tableaux crus et hilarants, elles traversent les affres d’un changement de vie définitif : devenir mère, cette catastrophe.
Production : compagnie Les Filles de Simone, coproduction Créat’Yve, avec le soutien de La Loge, Le Prisme — Centre de développement artistique / Saint-Quentin-en-Yvelines, la compagnie du Rouhault,La Cuisine — Soy Création, Les Deux Îles — résidence d’artistes / Montbazon et le Théâtre du Rond-Point, texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers

http://www.theatredurondpoint.fr/

Tous en scène

Vous pourrez retrouver nos intervenants sur scène tout au long de la saison :

LIENS dans l’article

Pascal Neyron  sera du 13 septembre  au 02 octobre dans «  Tristesse Animal Noir » au Théâtre de l’Atalante ,mise en scène de Grégory  Fernandez puis du 15 Novembre  au 11 Décembre dans « Angels in America » au Théâtre de l’Aquarium , mise en scène d’Aurélie Van den Daele deux productions de la compagnie Deug doen group.

Justine Heynemann mettra en scène « La Sirène » opéra comique de Auber pour la compagnie les Frivolités parisiennes en janvier 2018 au théâtre impérial de Compiègne. Elle sera justement assistée de Pascal Neyron.

Pauline Susini se lance avec sa compagnie les vingtièmes rugissants  dans une nouvelle création : « Des vies sauvages » en résidence au théâtre Paris-Villette et vous pourrez la découvrir en tant que comédienne dans le spectacle de Lara Marcou « l’âge bête » au théâtre de Vanves, CDN de Dieppe, CND de Rouen.

Sylvain Sounier sera en tournée dans « la discrète amoureuse » et « les petites reines » les deux dernières créations de Justine Heynemann, vous pourrez également le retrouver dans « Des vies sauvages ».

Sol Espeche fait partie de la nouvelle création de Raphael Spregelburg , « Fin de l’europe« , en tournée en France  en Belgique et en Italie, une production du CDN de Caen.   Elle sera également dans une autre production du CDN  de Caen « j’au un nouveau projet » de Guillermo Pisani. Le spectacle « Créatures » qu’elle a mis en scène se reprendra pour une date au théâtre Trévise le 6 septembre et en tournée en novembre pour quelques dates. Et bien entendu vous pourrez l’applaudir dans « la discrète amoureuse » mise en scène par Justine Heynemann (lien vers équipe).

Vous pourrez découvrir en tournée Alexandrine Serre dans « Madeleine l’amour secret d’Apollinaire » par la compagnie du théâtre des déchargeurs. Elle mettra en scène un texte de Joséphine Serre pour la compagnie de l’instant propice. Elle sera dans « Après le tremblement de terre » par le collectif 4 ailes au théâtre Antoine Vitez à Ivry

Et enfin notre nouvelle venue Johanna Boyé mettra en scène « La dame de chez Maxim » qui se jouera au théâtre 13 du 5 sept au 15 octobre puis au Théâtre rive gauche jusque’ au 1er janvier.

ALEXANDRINE SERRE

Formée au Cours Florent puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dont elle sort en 2002, on a pu la voir cette saison dans L’Adversaire, adaptation du roman d’Emanuel Carrère – mise en scène de Frédéric Cherboeuf au Théâtre Paris Villette et au TQI, dans Nadia C., création d’après La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon – mise scène Chloé Dabert, partenariat Centquatre et Comédie Française, dans Histoires de Gorilles – mise en scène de Bertrand Bossard pour le Centquatre et La Ferme du Buisson et dans Madeleine l’amour secret du poète, d’après la correspondance de Guillaume Apollinaire et Madeleine Pagès- adaptation et mise en scène Pierre Jacquemont au Théâtre des Déchargeurs.

Depuis sa sortie du CNSAD elle a joué, notamment, sous la direction de Philippe Adrien dans Ivanov de A. Tchekhov et Meurtres de la princesse juive de A. Lliamas, Volodia Serre dans Les trois soeurs de A. Tchekhov, Sophie Lecarpentier dans le jour de l’italienne de la compagnie Eulalie et l’ Epreuve de Marivaux, Pauline Bureau dans Modèles, Benoît Lavigne dans Beaucoup de bruit pour rien et Roméo et Juliette de W. Shakespeare, Daniel Mesguich dans Andromaque de J.Racine  et Antoine et Cléopâtre de W. Shakespeare, Delphine Lamand dans La chasse au Snark de L. Carrol, Jacques Lassalle dans Monsieur X d’après La Douleur de M. Duras, Olivier Treiner dans Le petit maître corrigé et L’île des esclaves de Marivaux, W. Mesguich dans Comme il vous plaira de W. Shakespeare, Christine Théry dans L’ombre si bleue du coelacanthe de J. Tessier, Marie Tikova dans Manhattan Médéa de Déa Loher, Lucie Tiberghien dans The quiet room d’après quand j’avais 5 ans je m’ai tué de Howard Butten, et Alexandre Steiger dans Léonce et Léna de G. Büchner.

Puis elle crée un solo Hors du labyrinthe inspiré d’Anais Nin en collaboration avec Véronique Caye avec qui elle participe depuis à différents projets en cours de réalisation.

A la télévision elle a tourné pour G. Marx, C. Bonnet, C. Grinberg, C. Spiero, S. Graal et J. Quaratino.

Au cinéma elle a tourné pour L. Colombani dans une fleur pour marie ( talents adami 2003) et Solveig Anspach dans Anne et les tremblements.