JUSTINE HEYNEMANN


Etudiante en hypokhâgne puis en lettres modernes, Justine Heynemann est lauréate à l’âge de vingt ans d’un concours organisé par la fondation de la française des jeux. Elle participe à l’impulsion de la création de LA COMPAGNIE SOY CREATION dont la première vocation est la réinsertion de jeunes en difficultés par le théâtre. Suite à cette expérience Justine se confronte à la direction d’acteurs et met en scène « La Ronde » au théâtre du Lucernaire. S’en suit alors une suite de spectacles qui ont comme point commun d’être des classiques revisités : « Le Misanthrope », « Louison », « Andromaque », et enfin « Les cuisinières » adaptation en chanson d’une pièce de Goldoni au théâtre treize. Puis c’est la rencontre avec le théâtre contemporain : « Bakou et les adultes » de Jean-Gabriel Nordman (Théâtre du Rond Point et tournées), « Annabelle et Zina » de Christian Rullier (Guadeloupe), « Je vous salue mamie » de Sophie Arthur (Théâtre La Bruyère à Paris) « Les nuages retournant à la maison » de Laura Forti (festival d’Avignon.) Cette découverte du théâtre contemporain pousse peu à peu Justine à s’essayer à l’écriture. « Rose Bonbon » est sa première pièce et reçoit l’aide de la fondation Beaumarchais. Elle met alors en scène le spectacle qui se jouera au festival d’Avignon et en tournée. En septembre 2011, elle mettra en scène « Les chagrins blancs » une création collective au théâtre Mouffetard. En 2012 elle met en scène « Le torticolis de la girafe » de Carine Lacroix au théâtre du Rond Point et en 2012. en 2014 elle met en scène « la discrète amoureuse » de Lope de Vega au théâtre 13, le spectacle sera nommé aux Molières dans deux catégorie et partira en tournée dans toute la France pour deux saisons. Elle mettra prochainement en scène une adaptation du roman de Clémentine Beauvais « les petites reines ».Justine Heynemann est également directrice de casting pour le cinéma et la télévision. Elle a réalisé plusieurs courts métrages.

PAULINE SUSINI

Auteure et metteure en scène, Pauline Susini se forme pendant trois ans au Conservatoire d’art dramatique du Vème arrondissement de Paris, avec Bruno Wacrenier et Solène Fiumani. Elle effectue des stages en parallèle, en tant que comédienne, assistante à la mise en scène et à l’écriture avec Bruno Cadillon, Alain Batis et Robin Renucci. En 2008, elle crée la Compagnie des Vingtièmes Rugissants, au sein de laquelle elle monte Visites de Jon Fosse (2008), Débrayage de Rémi De Vos (2010), Getting Attention de Martin Crimp (2011) et Ailleurs, création collective (2012). En tant qu’assistante à la mise en scène, elle travaille avec Joël Pommerat sur La réunification des deux Corées (2012), mais aussi avec Justine Heynemann sur La Discrète Amoureuse de Lope De Vega (2015) et sur Les Petites Reines de Clémentine Beauvais (2017). Depuis 2012, elle travaille avec la compagnie Féminisme Enjeux et pratique la technique du Théâtre de l’Opprimé d’Augusto Boal. En 2013, elle est invitée au Théâtre Paris-Villette dans le cadre d’une soirée Carte Blanche. En 2014, elle y présente un extrait de sa dernière création : Marie-Antoinette(s), spectacle qui a été créé en 2016 au Théâtre Montansier à Versailles puis repris à l’Avant-Seine à Colombes. En parallèle, elle enseigne le théâtre dans différentes écoles et conservatoires et travaille depuis un an en collaboration avec le Théâtre Gérard Philipe. En 2016, elle entame avec l’historien et dramaturge Guillaume Mazeau l’écriture de sa nouvelle pièce Des Vies Sauvages.

PROGRAMME 2017/2018

Saison 2017/18 : du nouveau à la cuisine !

La cuisine place cette nouvelle saison sous le signe du renouveau.

De nouveaux intervenants rejoignent notre équipe. Pascal Neyron pour l’atelier du lundi soir, Sylvain Sounier qui sera le complice de Sol Espeche le vendredi soir ou encore Johanna Boyé qui ouvre un nouvel atelier le samedi après midi.

Le contenu des ateliers prend cette année un nouveau ton. L’exploration des textes reste à l’honneur mais le pluridisciplinaire s’invite à la cuisine. Alexandrine Serre, comédienne et professeur de pilates, laissera une grande place au corps lors de son atelier et Justine Heynemann recevra Armelle Marqus chanteuse lyrique pour quelques incursions chantées. Pauline Susini nous fera voyager entre roman, théâtre et cinéma et Pascal Neyron utilisera l’improvisation pour que chacun trouve sa liberté.

Signalons l’audace de Sol Espeche et de Sylvain Sounier qui se lancent  avec le groupe du vendredi soir  dans une série théâtrale de Raphael Spregelburd que vous pourrez retrouver tout au long de l’année.

C’est le grand retour de notre concours « De L’encre sur le feu » présidé cette année par le collectif Les filles de Simone. Le concours franchira une étape : plus d’ambitions, plus de partenaires et surtout plus d’implications proposées aux ateliers pour mener à bien cette magnifique aventure qui entame sa troisième édition.

Vous pourrez également retrouver nos créations sur les routes : Encore quelques dates pour notre belle « Discrète Amoureuse » avant qu’elle ne tire sa révérence.  L’aventure folle des « petites reines » continue et vous pourrez les retrouver en mars en tournée dans toute la France

Et bien entendu  nos stages castingateliers enfants et adolescents restent au programme.

A très bientôt à la cuisine et belle rentrée à tous.

PROGRAMME DES ATELIERS THEATRE AMATEUR ADULTE

Lundi soir 

THÉÂTRE CLASSIQUE ET CONTEMPORAIN 

De l’improvisation au texte : Comment se sentir libre sur scène ? 

Pascal Neyron metteur en scène et comédien propose lors de cet atelier des clefs pour se sentir libre, autonome et surtout créatif sur un plateau.  A l’aide d’exercice d’improvisations et de scènes issues des répertoires classiques et contemporains, les participants apprendront tout au long de l’année à faire confiance à leur créativité et à lâcher prise  au moment de jouer.

Pascal Neyron

Mardi soir 

THÉÂTRE CLASSIQUE ET CONTEMPORAIN

Le corps et le texte : comment l’un et l’autre se complètent ?

Cet atelier théâtre sera également un vrai moment physique, prévoyez de vous dépenser !

Alexandrine Serre

 Mercredi soir

THÉÂTRE CONTEMPORAIN/ L’AMERIQUE DU NORD

A la découverte des auteurs canadiens et américains 

Au programme : quelques chansons de groupe ! Armelle Marq, chanteuse lyrique viendra nous prêter main forte. Échauffez-vous la voix ! 

Justine Heynemann

Jeudi soir 

EXPLORER LES DIFFÉRENTES THEATRALITES

Ou comment roman, film ou documentaires peuvent enrichir la théâtralité.

L’occasion pour certains de s’essayer à l’écriture.

Pauline Susini

Vendredi soir

LA SÉRIE THEATRALE

12 Épisodes en une année

Un genre nouveau de plus en plus répandu.

Sol Espeche

Samedi après-midi

Libérer et maitriser ses émotions sur scène

Metteur en scène : Johana BOYÉ

A l’aide d’improvisations et d’exercices techniques nous chercherons à définir le lien étroit qui se tisse sur scène entre l’action et l’émotion : comment nos mouvements provoquent nos émotions et vice versa ? Le Corps sera  au centre de ce  travail, outil dynamique d’expression permettant tour à tour de construire l’espace et de libérer nos émotions et notre imaginaire.

Nous nous appuierons sur des auteurs issues du répertoire théâtral classique ou contemporain tel que Pommerat, Tony Kushner, Goldoni ou Marivaux,  mais aussi  des écrivains de roman comme Albert Cohen,  Delphine de Vigan ou encore Emmanuel Carrère.

SOPHIE MAYER

Danseuse depuis 1979, chorégraphe et pédagogue, elle va à la rencontre du théâtre en intégrant la compagnie de Caroline Marcadé en 1990.  Elle entame ses premières expériences de chorégraphe associée à la mise en scène avec Paco Cabezas,  Elisabeth Chailloux et Stéphane Verrue en 1994.

Elle poursuit depuis,  pour des projets spécifiques et ponctuels ou au cours de longues années de complicité artistique comme avec Gilles Bouillon, Philippe Adrien, Andrzej Seweryn (Comédie Française) Brigitte Jaques-Wajeman, Justine Heynemann, Agathe Alexis ou Benoit Lavigne. A l’opéra, elle travaille avec Gilles Bouillon et Louis Erlo, au cinéma avec Eric Caravaca, Jean-Michel Verner et Christine Laurent, et à la télévision avec Sylvain Monod, Didier Albert et Laurent Jaoui.

Elle met en scène  L’Oeil du Monde  pièce chorégraphique de et avec Philippe Minella en 2001. Sans compagnie permanente elle chorégraphie depuis 1991 pour des spectacles- évènements exceptionnels et aussi divers que l’inauguration de la Gare TGV de Massy Palaiseau, le 50eme anniversaire du Secours Catholique à Bercy ou le Bal de La Rose à Monaco…

Elle remonte sur les planches en 2014 dans Alif Le Grand dont elle co-signe la mise en scène avec Marie-France Saint-Dizier.

Elle enseigne depuis 1983. Diplômée d’état en 2010, elle enseigne la danse contemporaine au CNSAD de Paris, au Cours Florent, et au Lycée Claude Monet

LE TORTICOLIS DE LA GIRAFE

LE TORTICOLIS DE LA GIRAFE de Carine Lacroix
Mise en scène de Justine Heynemann
Théâtre du Rond-Point.Paris

Comment huit jeunes paumés, huit jeunes exclus et marginalisés d’aujourd’hui, vont se retrouver propulsés dans les valses-hésitations du couple, les errances du sentiment, les frustrations du désir. Deux femmes aux manettes de ce spectacle sensuel et écorché : une auteure légère et drôle, Carine Lacroix, une metteuse en scène astucieuse et rapide, Justine Heynemann. A l’arrivée une comédie où quatre couples vivent alternativement et jusqu’au surréalisme, jusqu’à l’absurde, la difficulté et l’envie folle d’aimer pour échapper à d’insupportables solitudes. Parmi eux deux étonnants comédiens à la superbe gaité sombre et à la tristesse gaie : Mounir Margoum et Alexie Ribes ». Fabienne Pascaud/ Télérama

www.letorticolisdelagirafe.com

les nuages retournent à la maison

LES NUAGES RETOURNENT À LA MAISON de Laura Forti.
Traduction de Federica Martucci aux Editions Actes Sud-Papiers
Mise en scène de Justine Heynemann.

« L’écriture de Laura Forti ne s’embarrasse pas de circonlocutions. Elle appelle un chat un chat et une prostituée une pute. De même, la dimension politique (l’immigration clandestine) de sa pièce ne passe pas par le prêchi-prêcha, mais par une structure dramatique lisible, des personnages bien dessinés, des situations caractérisées et des dialogues immédiatement intelligibles. Efficacité théâtrale garantie. La metteuse en scène Justine Heynemann l’a parfaitement compris, car elle n’ajoute rien au texte, elle se met à son service. »Vincent Cambier  les trois coups

GUILLAUME ALBERNY

.Guillaume Alberny est diplômé de l’ESRA section réalisation. Passionné de théâtre et de cinéma, Il travaille depuis dix ans à la cuisine où il fut lui même élève. Il a été régisseur général et il est à présent administrateur. En parallèle il est assistant à la mise en scène sur de nombreux projets, notamment au théâtre du Rond Point aux côtés de Jean-Michel Ribes. Il a été régisseur sur des longs métrages et des publicité et également directeur de casting, en particulier pour la série « les engagés » sélectionnée en 2017 au festival de la Rochelle.

Depuis cinq ans CAROLINE HUPPERT et JUSTINE HEYNEMANN animent un stage de préparation au casting. Cet exercice à la fois espéré et redouté fait partie de la vie de l’acteur. Décrocher un rôle, principal ou secondaire, passe presque toujours par ce moment délicat, en présence d’un directeur de casting, ou parfois avec le réalisateur. En quelques instants, le comédien va être jugé, choisi… Ou éliminé !

Comment faire pour préparer au mieux cette petite scène reçue par mail quelques heures avant le rendez-vous, alors qu’on ne sait rien du scénario ? Comment la jouer? Quels vêtements choisir ? Comment dominer un trac totalement paralysant ? Et surtout, comment ressortir du studio en évitant d’avoir le moral dans les chaussettes, parce que oui, on a été nul, vraiment nul…

Ce stage propose d’aborder les différents aspects de ce qui ne doit pas être vécu comme une épreuve, mais plutôt comme un travail intégré à la vie de l’acteur. Le nombre des stagiaires sera limité à 15, ce qui permettra à chacun de s’exercer et d’approfondir sa réflexion. Le regard des autres stagiaires, les conseils et l’expérience des deux animatrices aident à mieux comprendre les coulisses du casting : que se passe-t-il une fois qu’on a quitté le champ de la caméra ? Pourquoi un essai est-il mal perçu ? Ou au contraire, pourquoi retient-il l’attention ?

À l’aide d’un programme comportant plusieurs séquences travaillées, filmées et visionnées, les stagiaires apprendront à dompter leurs faiblesses et à mettre en valeur leurs points forts.

Prochain stage:

du 11 au 15 Septembre 2017 de 9h30 à 16H00.

 

Thème du stage: Woody Allen:

Il est incontestablement un maître en matière de direction d’acteur. Nous avons l’impression que ses comédiens improvisent toujours librement textes et situations. Pourtant le cinéaste ne laisse rien au hasard et chaque réplique est savamment pensée. Woody Allen est la preuve que le mot « naturel » ne signifie rien et que pour obtenir cette spontanéité et cette abandon si précieux à l’écran, le comédien doit avant tout travailler dans la concentration et la précision. Aborder les textes de ce cinéaste, observer sa direction d’acteur et décortiquer le jeu de ses comédiens nous apparait comme un exercice intéressant dans le cadre d’un entrainement au casting. En effet, l’enjeu majeur lors d’un casting est de pouvoir s’abandonner totalement, de laisser exprimer sa propre vérité à un moment précis en faisant abstraction de tout le reste. Mais cette vérité doit éclairer une vision de la scène et du personnage, une proposition du comédien. Le cinéma de Woody Allen paraît tout à fait indiqué pour appréhender ces différentes problématiques de jeu.

Comment participer? envoyer un CV et une lettre de motivation à soy.creation.cuisine@gmail.com

Experience

Justine Heynemann, directrice de casting : son expérience a commencé comme assistante de Nora Habib, célèbre directrice de casting. Puis Justine Heynemann a été directrice de casting pour les metteurs en scène et réalisateurs John Malkovich, Jean-Michel Ribes, Charlotte de Turckheim, Caroline Huppert, les productrices Christine Gozlan, Anne Derré, etc… Justine Heynemann est curieuse de tous les nouveaux talents qu’elle découvre en allant au théâtre et en rencontrant les agents. Avec Guillaume Alberny, son assistant, elle organise des tests dans un climat agréable et détendu pour sélectionner les meilleurs et les présenter aux metteurs en scènes et réalisateurs. Le casting est pensé comme un moment de travail qui bénéficiera à la réflexion du réalisateur ou producteur sur l’œuvre en devenir. La caméra HD et le studio, spacieux, lumineux et silencieux permettent d’obtenir des images filmées de qualité.

EXPÉRIENCE DE CASTING

EXPÉRIENCE DE CASTING
TÉLÉVISION
Répercussion
Réalisation Caroline Huppert
Production Mathilde Muffang
France 3 avec Eric Savin et Sophie Grappin

Les châtaigniers du désert
Réalisation Caroline Huppert
Production Nicolas Traube
France 2 avec Elodie Navarre et Thomas
Jouanet
Lien vers la Bande Annonce

Climat
Réalisation Caroline Huppert
Production Dominique Besnéhard
France 3. Avec Raphaëlle Aguogué, Macha
Méril, Yannik Régnier
Extrait du Film

Pour Djamila
Réalisation Caroline Huppert
Production Laurence Bachman
France 2 avec Hafsia Herzi et Marina Hands
Lien vers la page Allociné du Film 

CINEMA
Mince alors de Charlotte de Turckheim
Production Dominique Besnéhard, Christine
Gozlan, Anne Derré. Avec Lola Deware
(nominée comme meilleur espoir féminin aux
césars 2013) Victoria Abril et Catherine
HosmaleinLien vers la Bande Annonce

Divin enfant de Olivier Doran.

Avec Emilie Dequenne, Sami Bouajila,Guillaume de Tonquedec et Géraldine Pailhas.

Produit par Christine Gozlan.
Lien vers la bande-annonce du Film

Brève de comptoir de Jean-Michel Ribes

Lien vers la bande-annonce du Film

 

 


EXPERIENCE CASTING 2

THÉÂTRE

Les Liaison dangereuses
Mis en scène par John Malkovitch au théâtre
de L’Atelier à Paris avec Yannik Lendrein, Djina
Djemba, Roza Burnstein
Lien vers un reportage BFM sur la pièce

FORMAT COURT

Qui conduit ?
Réalisé par Ambarish Manepalli. Projet sélectionné au festival de La Rochelle 2013

Produit par screen Addict pour Orange TV

Lien vers le projet

 

COURT MÉTRAGE

Bye bye maman
Réalisé par Keren Marciano
Produit par Eric Guirado
http://www.youtube.com/watch?v=CwfF_38ekAA

 

PUBLICITÉS

La maaf
Réalisé par Jean-Michel Ribes

Sofinco Réalisé par Jean-Michel Ribes

La général d’optique Réalisé par Rudy Rosenberg

Lien vers le Spot TV

rose bonbon

ROSE BONBON de Justine Heynemann
Théâtre Marsoulan

Vaucluse Matin – 25 juillet 2007
Une gourmandise à déguster Décidemment Justine Heynemann a bien du talent et sait capter l’air de son temps !
Avec Rose Bonbon, elle nous fait vivre le quotidien d’un salon de coiffure en province où s’exposent et se jouent la vie et les rêves de cinq jeunes femmes. Entre la jolie patronne, la stagiaire rebelle, la coiffeuse modèle, la belle qui s’imagine déjà sur les planches ou sur grand écran, et la cliente, elle, toujours stressée, les liens se tissent chaque jour un peu plus. Joliment sucrée, délicieusement glucosée, merveilleusement jouée – toutes les comédiennes sont absolument formidables – mais aussi chantée, Rose Bonbon est une gourmandise à déguster entre filles – et vous aussi les garçons, surtout si vous êtes ou avez vocation de devenir Prince Charmant ! Une comédie résolument rose, mais pas guimauve, légère, drôle, tender et câline pour un moment absolument joyeux qui vous met le coeur en fête et les larmes au bord des yeux… croyez-nous, c’est précieux !…

je vous salut mamie

JE VOUS SALUE MAMIE de Sophie Artur et Marie Giral
Mise en scène de Justine Heynemann
Théâtre des Béliers – Avignon
Théâtre La Bruyère

« Une comédienne est là qui s’exprime avec tout son savoir- faire et il en faut pour passer d’un personnage à l’autre. Sophie Artur ne règle aucun compte, elle ne fait pas du féminisme revanchard, elle nous raconte simplement les peines d’une petite fille qui voudrait aimer dans la joie. » Marion Thébaud/ Le figaro

LES CUISINIÈRES

LES CUISINIÈRES de Carlo Goldoni
Mise en scène de Justine Heynemann
Théâtre 13

Le parisien, samedi 15 avril 2006, Marie-Emmanuelle Galfré « De croustillantes Cuisinières» Prenez au Théâtre 13 un billet pour Venise à l’heure des fébriles préparatifs du carnaval. Le déplacement a de quoi tenter et ravir la famille au complet. On y donne Les Cuisinières, pièce signée de l’un des maitres italiens de la comédie populaire, Carlo Goldoni, sur une mise en scène de Justine Heynemann, et montée de manière explosive, à la façon d’une comédie musicale. Enlevée à rythme endiablé par une douzaine de comédiens chanteurs plus pétillants les uns que les autres, l’histoire croustillante détaille les intrigues savoureuses de quatre cuisinières. La pétulantes Pétronille de Saint-Rapt fait merveille dans le rôle de Zanetta. Et le décor, imaginatif à souhait, est un régal.